Réalisation d’un bassin en pierre de Bourgogne

 

Je viens partager avec vous aujourd’hui les étapes de fabrication d’un bassin en pierre de Bourgogne, bassin circulaire en huit pierres destinées à être jointoyées au mortier de chaux, en vue de la création d’une petite fontaine de parc situé en région Lyonnaise.

Après avoir tracé mon gabarit grandeur nature sur du papier fort (Diamètre 1.30m extérieur) et avoir découpé un des huit éléments identiques ainsi créés, je reporterai son tracé sur le premier bloc à travailler de la façon suivante :

1/ Tracé du gabarit sur la face supérieure

2/ Report à l’équerre des différents points ainsi matérialisés sur les faces latérales (plans de joints et futurs intrados concave et extrados convexe.)

3/ Enfin tracé identique sur la face inférieure, délimitant ainsi notre volume sur toutes ses faces.

*

*

Passons à la taille à proprement dit :

Voici tout d’abord les plans de joints rayonnants créés par coupe au disque diamanté.

*

*

Ensuite, nous allons nous occuper de l’extrados en réalisant une série de coupes droites appelées épannelages :

Voici les deux premiers et aussi les plus importants en terme de volume de pierre enlevé.

*

*

Et ainsi de suite …. Les épannelages suivants seront beaucoup plus petits, vue la courbe assez peu prononcée de la circonférence extérieure du bassin:

*

*

Cette succession de plans allant en se rapprochant va tout simplement nous donner une courbe quasi-parfaite en se rejoignant … Seule la main « sentira » en dernier lieu la finition nécessaire pour ôter tout reste de parties encore légèrement anguleuses.

*

*

*

La finition souhaitée par le client étant de type ciselée/bouchardée, nous allons à présent la réaliser au marteau pneumatique.

Ciseau droit pour les ciselures du pourtour :

*

*

… Et boucharde rotative pour la surface ainsi délimitée : Ces finitions font ressortir le grain et la beauté de la pierre de la plus agréable façon.

*

*

Reste à présent à creuser l’intrados en suivant toujours notre tracé de départ. Une série d’entailles parallèles sera faite à l’aide de la disqueuse : Attention précision requise ! Il ne s’agit pas d’aller trop loin !

*

 
A la suite de quoi, il n’y aura plus qu’à ôter ces « lamelles » à l’aide du « grains d’orge » pneumatique tout d’abord:
*

*

… Au disque diamanté ensuite. Le gros, puis le plus petit pour terminer :

*

*

La pierre de carborandum et l’eau (ainsi que pas mal d’huile de coude !) termineront l’ouvrage de façon satisfaisante :

*

*

Voici donc la première des huit pierres quasi terminée (le quart de rond du pourtour supérieur sera réalisé lors d’une autre étape, les huit pierres du bassin étant alors « assemblées » à blanc, pour une meilleure précision.)

*

*

Et voici la vue d’ensemble de cette première étape. Ca se précise … ?

*

*

La dernière étape est la création de l’arrondi du bord externe supérieur et d’ un léger chanfrein sur le bord interne supérieur :

*


*

*

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *