Restauration d’une tombe XIXème

 

Dans les cimetières comme ailleurs, le « progrès » a sévi durement…

Exit les tombes en dentelles de calcaire, ornementées de mille roses, feuillage, angelots, ou adorables Madones …

Place au fonctionnel, au lisse, à l’insipide, au mauvais goût, au cubique !

La Chine nous expédie par tankers entiers ses tombales de granit poli désolantes : Clones industriels hideux, elles ont aujourd’hui, avec la complicité active des entreprises funéraires, défiguré nos plus beaux cimetières.

Toute la Gaule est ainsi occupée ? Toute ? non !  Un petit village de …. euh, pardon, un petit nombre de particuliers résiste encore et toujours à l’envahisseur archi-cubique et étincelant !

Ainsi suis-je en train de restaurer une tombe XIXème en calcaire, qui avait particulièrement souffert des affronts du temps qui passe. Il faut dire que certains calcaires ne résistent pas bien aux gels répétés. Il convient donc de choisir ceux qui sauront perdurer pour pas loin de l’éternité ? Nos beaux calcaires durs de Bourgogne savent parfaitement faire !

Donc, voici l’état dans lequel était cette sépulture :

*

*

*

Dans un premier temps, il a fallu dégager l’ancienne dalle feuilletée par les intempéries, ainsi que la partie droite du soubassement, très dégradée elle aussi, sans doute en raison de son exposition au Nord !

*

*

Mise en place des éléments de remplacement :

*

*

Voici qui a déjà meilleure allure :

*

*

La nouvelle dalle, toute fraîche sortie de l’atelier, avec un élégant petit cavet sur son pourtour.

*

*

La voici enfin installée …

*

*

… Y ont pris également place les gravures demandées :

*

*

Et enfin nettoyage final au Karcher et brosse douce en trois passages successifs. Pas de procédés agressifs qui endommageraient le calcin de la pierre, autrement dit, sa « peau ». Les procédés attaquant cette protection que se crée la pierre au fil des ans ne sont pas souhaitables dans la mesure où celle-ci se retrouvera sans défenses contre les agents atmosphériques et la pollution de l’air… C’est alors qu’elle se dégradera à vive allure, hélas.

*

*

Premier passage: Ca commence à s’éclaircir !

*

*

Le travail terminé.

Cela ne valait-il pas le coup de redonner une nouvelle jeunesse à ce que nos anciens avaient mis tant de soin et de goût à créer ?

Les tombes industrielles de granit poli « made in China » du second plan me paraissent bien fades et sans âme en comparaison…

Mais, bon, je dis ça, je dis rien …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *